Hier soir, j'ai tué ma solitude de célibataire en acceptant l'invitation de Jacques à dîner pour le premier soir de son resto.

C'est Sophie, la fille de R. qui est au piano. Elle a été formée dans les plus grands établissements de la capitale, je me suis régalé.

Bien sur, quand j'arrive Jacques s'étonne de me voir seul. Je baragouine une excuse et je relance la conversation sur la décoration du resto (oui on se refait pas).

J'ai choisi une soit disant soupe de courgettes qui s'avérera être un exquis velouté, agrémenté d'un peu de crème fraîche et de fines tranches de fromage. Pendant que je dégustais ma soupe, d'autres amis de Jacques sont arrivés. Du coup, j'ai attendu qu'ils gouttent au foie gras et à la soupe avant de poursuivre sur mon magret de canard et ses pommes de terre qui vont bien, avec eux.

Je me suis régalé. Du coup j'ai commandé deux bouchées de mousse au chocolat « pour la goûter » à Sophie. Une vraie mousse au chocolat avec des morceaux à l'intérieur. (pas une vulgaire mousse « au bon goût » de chocolat).

Je suis rentré me coucher et je me suis endormi facilement grâce à l'excellent bourgogne.

Edit : quand je me relis, quelques semaines plus tard, je me dis que ce post est sans-intérêt :)